L'armée et la police sont intéressées...

Voilà qui pourrait mettre un terme aux courses-poursuites dont raffolent les télévisions américaines: une technologie capable de couper, à distance, le moteur d'une voiture.

E2V, une entreprise britannique, a fait une démonstration, pour la BBC, de son système «RF Safe-Stop»: un générateur et une antenne permettent de bombarder un véhicule avec des impulsions électromagnétique, via des ondes-radios haute-fréquence, provoquant l'arrêt du moteur.

L'entreprise anglaise E2V utilise des ondes électromagnétiques pour couper le moteur d'un véhicule à distance.

E2V fournit peu de données techniques. L'entreprise explique que les ondes-radios interfèrent avec l'électronique à bord de la voiture jusqu'à couper le moteur. Selon la BBC, «les témoins sur le tableau de bord se sont mis à clignoter et le moteur s'est coupé jusqu'à un arrêt du véhicule en douceur».

La sécurité en question

Dans la démo, la voiture (et une moto) roulait à faible vitesse, à 24 km/h. On ne sait pas ce que l'expérience donnerait à 160 km/h. Selon The Engineer, le «canon» a une portée de 50 mètres. A 350 kilos, il peut être embarqué sur un véhicule mobile et opérer sur batterie.

Les voitures modernes sont bourrées d'électronique, jusque dans la gestion du moteur. E2V reconnaît que son système «n'arrêterait sans doute pas un Land Rover de 1960». Certains experts estiment également que le freinage assisté pourrait être perturbé, ce qui rendrait l'arrêt périlleux. Malgré tout, la police et l'armée ont déjà fait part de leur intérêt pour des des technologies similaires, notamment pour arrêter des bateaux ainsi que des véhicules piégés, par exemple en Afghanistan.