Des chercheurs américains ont mis au point un comprimé qui illumine les tumeurs cancéreuses dans les tissus mammaires et les rend visibles sous une lumière infrarouge.

Et si on remplaçait la mammographie par une pilule ?

Pour répondre à la polémique concernant le dépistage du cancer du sein par mammographie, les chercheurs de l'Université du Michigan (Etats-Unis) ont mis au point une pilule qui contient un agent d'imagerie qui illumine les cellules cancéreuses dans les tissus mammaires. Ce test a, pour l'instant, été effectué sur des souris et les résultats ont été présentés lors du Congrès annuel de l'American chemical society qui se déroule à San Diego (Californie).

La tumeur détectée à 1 ou 2 cm de profondeur

Lors du test, les chercheurs ont découvert que l'agent d'imagerie se lie spécifiquement aux cellules cancéreuses et qu'une fois placé sous une lumière à infrarouge, la tumeur peut être détectée, à condition qu'elle soit à 1 ou 2 cm de profondeur. "Il y a beaucoup de controverse en ce moment sur l'âge où les patientes devraient commencer le dépistage du cancer du sein", explique le Pr Greg Thurber, principal auteur de l'étude. "Certes, cela permet de détecter des tumeurs de façon précoce mais les faux positifs peuvent mener à des traitements agressifs inutiles chez des patientes qui n'en ont pas besoin. Notre travail pourrait aider à mieux sélectionner les patientes à risque".

Afficher l'image d'origine

Si le Pr Thurber et son équipe parviennent à mettre au point cette pilule pour les patientes humaines, il estime que ce type de dépistage serait de bon augure pour les femmes qui ont un tissu mammaire dense et dont les mammographies sont difficiles à lire.

http://www.topsante.com/medecine/cancers/cancer-du-sein/soigner/et-si-on-remplacait-la-mammographie-par-une-pilule-610346