Les smartphones ont déjà remplacé les appareils photo, les baladeurs et, pour beaucoup, les PC. Ils pourraient bientôt remplacer les imprimantes 3D. Une nouvelle technique d'impression n'a en effet besoin que de la lumière de l'écran d'un smartphone pour créer des objets.

Cette technique a été développée par des chercheurs de l'université Taïwan Tech. Elle fait appel à une résine qui se solidifie lorsque soumise à la lumière visible (on parle d'un photopolymère). L'imprimante est donc constituée d'un simple smartphone sur lequel on dépose un récipient contenant le photopolymère. Au-dessus est suspendu le plateau d'impression. L'écran du smartphone affiche successivement chaque couche de l'objet à imprimer, couche qui se solidifie dans la résine. Une fois une couche formée, le plateau se soulève et la séquence est répétée pour la couche suivante.

 La simplicité de cette imprimante est son principal avantage. Elle a cependant des défauts. L'énergie lumineuse émise par un écran de smartphone est très inférieure à celle des lampes UV ou des lasers typiquement utilisés dans les processus de photopolymérisation. Par conséquent l'impression est lente. L'équipe a aussi remarqué des problèmes d'adhérence de l'objet imprimé au récipient, plutôt qu'au plateau. Ces quelques défauts ne devraient tout de même pas empêcher l'idée de faire son chemin et de donner naissance à une nouvelle génération d'imprimantes 3D, beaucoup plus simples, plus transportables et beaucoup moins onéreuses.

 

http://www.tomshardware.fr/articles/smarpthone-imprimante-3d,1-58138.html