Deux étudiantes américaines ont mis au point un tatouage éphémère contenant une micro-puce capable de mesurer l'alcoolémie à travers la sueur. Le tatouage s'illumine de bleu lorsque son porteur a dépassé la limite autorisée pour conduire.

Sisters funny comedy party amy poehler

Et si votre taux d'alcool dans le sang était marqué sur votre peau ? Deux étudiantes de la Miami Ad School (Etats-Unis) ont eu l'idée de créer un tatouage capable de mesurer le taux d'alcool dans le sang de son porteur, pour l'avertir lorsqu'il n'est plus apte à prendre le volant. Il se colle à la peau à la manière d'un tatouage Malabar et ressemble aux antivols collés sur les CD des grands magasins.

Constitué d'une puce, le tatouage d'abord jaune devient bleu lorsque l'alcoolémie dépasse la norme autorisée pour conduire. Le niveau d'alcool est mesuré à partir de la sueur du porteur, attirée par les ondes électromagnétiques émises par la puce. En réalité, cette technologie s'inspire directement des tests existants pour les diabétiques, qui mesurent le taux de glucose dans le sang du porteur.

Afficher l'image d'origine

Réalisée pour le compte d'une marque de bière, ce tatouage nommé SafeStamp est d'autant plus intéressant qu'il indique au porteur comme à son entourage s'il est apte ou non à prendre la route. Complètement passif, ce test permet de prendre conscience de son état alors même que l'alcool induit des comportements à risque.

Afficher l'image d'origine

Chennai Divay Seshadri et Megan O'Neill, les deux étudiantes à l'origine de ce concept, avaient déjà créé un soutien-gorge doté de ce type de puce pour dépister le cancer du sein. Cette fois-ci, le SafeStamp pourrait être utilisé au quotidien dans les boîtes de nuit, d'autant que la puce en elle-même ne coûte qu'un dollar (0,905 euros).

Afficher l'image d'origine

En France, l'alcool est responsable d'un accident mortel sur trois, d'après les chiffres du site de la Sécurité routière.

http://www.topsante.com/medecine/addictions/alcoolisme/prevenir/alcool-un-tatouage-qui-s-illumine-lorsqu-on-a-trop-bu-pour-conduire-251545