Unique au monde, le SeaOrbiter permettra bientôt l’exploration du grand large et des profondeurs des océans. Sa construction se fera aux chantiers navals de Saint-Nazaire et Cherbourg.

Sea_Orbiter_0011920Imaginé par l’architecte subaquatique Jacques Rougerie, le Sea Orbiter sera à la fois un « vaisseau d’exploration des océans » et un « laboratoire océanographique flottant » qui se laissera dériver au gré des courants océaniques.

Haut de 58 mètres, dont 31 sous l’eau, il sera construit avec de l’aluminium recyclable et disposera des technologies scientifiques les plus avancées. Son énergie sera produite grâce à une éolienne située au sommet du vaisseau et 350 m² de panneaux solaires. Son poids total est estimé à 550 tonnes et il pourra accueillir une 20 ène de personne dans ses 12 étages (dont 6 sous la mer). Le niveau le plus profond sera pressurisé et permettra un accès direct aux plongeurs et aux sous-marins.

Sea_Orbiter_0051920Semi-submersible, le « SeaOrbiter sera le sas entre notre monde terrestre et le monde marin » explique Jacques Rougerie qui estime que « c’est de l’océan que naîtra le destin des civilisations à venir ». Son vaisseau disposera d’un simulateur spatial, d’une plateforme scientifique, d’un laboratoire et d’une base sous-marine. Il aura une vocation scientifique et éducative, une plateforme de communication permettant d’échanger en permanence avec le grand public.

Sea_Orbiter_0031920Sa conception sera réalisée dans les chantiers navals de Saint-Nazaire et Cherbourg. Son coût estimé à 35 millions d’euros n’a pas encore été entièrement financé malgré des partenaires de taille comme Rolex, ABB ou Tchnip. Pour collecter les sommes manquantes et rassurer les banques, un projet de financement participatif a été lancé sur Kisskissbankbank avec comme objectif d’atteindre 325 000€ de fonds d’ici le 27 janvier.

Sea_Orbiter_0061920

Si tout va bien, le SeaOrbiter pourrait commencer à dériver sur la Mer Méditerranée en 2015.

>> Pour en savoir plus, rendez-vous sur http://seaorbiter.com/hoAdaptéeme/ 

 

http://citizenpost.fr/2013/11/seaorbiter-le-vaisseau-oceanographique-du-futur-va-debuter-sa-construction/