Dans le domaine des « wearable technologies », le lifelogging consiste, à la manière Big Brother, à enregistrer et à archiver sur un support numérique tous les moments de sa vie dans le but de conserver une trace des instants les plus importants.

Vous connaissez peut-être déjà Memoto, cette petite caméra qui se fixe sur vos vêtements est qui prend des photos de votre vie toutes les 30 secondes. Le problème avec ce type d’appareil qui enregistre tout, n’importe où et tout le temps, c’est qu’il faut des quantités astronomiques de mémoire pour stocker toutes ces images qui présentent peu d’intérêt la plupart du temps.

Imaginé par la firme japonaise Neurowear, Neurocam propose une autre approche. Cette technologie se présente sous la forme d’un casque qui embarque un capteur d’ondes cérébrales EEG et d’un dock pour smartphone. Neurocam détecte vos émotions en analysant l’activité électrique de votre cerveau. Dès que cette activité dépasse un seuil critique, Neurocam enregistre automatiquement cinq secondes de l’instant que vous êtes en train de vivre via la caméra du smartphone. En clair, le casque n’enregistre que ce qui présente de l’intérêt pour vous et qui suscite des émotions.

Neurocam_Actinnovation

Les images enregistrées sont géolocalisées, peuvent être visionnées a posteriori et partagées sur vos réseaux sociaux favoris.

Pour ses inventeurs, Neurocam offre une vision de ce que pourrait devenir dans le futur nos interactions avec les appareils électroniques que nous utilisons tous les jours. Directement connectés à nos émotions et à nos pensées, ces appareils pourraient s’adapter automatiquement à ce qui nous passe par la tête. A quand un capteur d’ondes cérébrales sur les Google Glass ?

neurocam_prototype_Actinnovation

Bien entendu, il s’agit pour le moment d’un prototype. Le ingénieurs visent maintenant à miniaturiser le système et le rendre plus confortable.