Des astronomes de l’université d’État de l’Ohio ont conclu qu’il y a une probabilité proche du 100 % qu’une étoile se transforme en supernova dans la Voie lactée, au cours des 50 prochaines années. L’explosion, selon eux, sera visible depuis la Terre.

animation animated GIF

Cette nouvelle étude (lien plus bas) suggère qu’ils ont de grandes chances de réaliser quelque chose qui n’a jamais été fait auparavant : détecter une supernova assez rapidement pour assister à ce qui se passe au tout début de la disparition d’une étoile. Une étoile massive se transforme en supernova au moment où elle a épuisé son combustible nucléaire et que son cœur s’effondre, juste avant qu’elle explose violemment et éjecte toute sa masse dans l’espace (voir aussi : A quoi ressemble une géante rouge sur le point d’exploser).

L’image la plus détaillée de la matière éjectée pendant une supernova

La magnifique image animée en entête, réalisée par votre tout autant magnifique Guru, est tirée d’une vidéo de la NASA tentant d’expliquer simplement, à l’aide de balles de tennis et de pingpong, le processus au cœur d’une supernova.

Dans le cas d’une supernova tirant son origine de l’effondrement gravitationnel d’une étoile massive, les différentes balles représentent les couches de l’atmosphère (jaune et blanche) qui tombent vers l’intérieur de l’étoile lors de son implosion/ effondrement. Les couches internes (balle de tennis) rencontrent l’énergie du noyau de fer (représentée par le sol dans cette vidéo) et rebondi par le biais d’une onde de choc, éjectant ainsi les couches extérieures de l’étoile (balle de pingpong).

space (2269) Animated Gif on Giphy

Pour un peu briser tout vos espoirs de pouvoir contempler un feu d’artifice céleste, les chances que celui-ci soit visible à l’oeil nu sont de seulement 20 à 50 %.  Pour faire grimper ce pourcentage vous devrez vous déplacer quelque part dans l’hémisphère sud, là ou la Voie Lactée sera la plus visible. Le défi lié a l’observation d’une supernova dans notre propre galaxie est la présence de poussière cosmique qui peut parfois obscurcir ces phénomènes et d’autres de notre vue. La lumière infrarouge n’est pas affectée par cela et peut être en mesure de voir quelque chose dans l’obscurité, notamment la chaleur dégagée par l’évènement qui révèle ses formes.

La belle nébuleuse du crabe a été engendrée par une supernova qui a pu être observée de la Terre en 1054. Ci-dessous une reconstitution de sa formation (ESA) :

Selon l’un des chercheurs, Scott Adams :

Tous les quelques jours, nous avons la chance d’observer des supernovas qui apparaissent en dehors de notre galaxie. Mais il y a si peu de chose que vous pouvez apprendre de celles-ci, alors qu’une supernova dans notre galaxie nous en montrerait tellement plus. Nos détecteurs de neutrinos et d’ondes gravitationnelles ne sont suffisamment sensibles que pour prendre des mesures à l’intérieur de notre galaxie, où nous croyons qu’une supernova se produit seulement une fois ou deux par siècle.

space animated GIF

D’ailleurs, il se pourrait bien que les rayons gamma d’une supernova aient atteint la Terre, il y a 1200 ans de cela.

Parfois, les étoiles, comme l’une des deux qui composent Eta Carinae (ci-dessous), peuvent rater leur transformation en supernova, leur laissant un peu plus de temps…

None animated GIF

L’étude publiée sur ArXiv : Observing the Next Galactic Supernova.