Fingerprint Cards, spécialisée dans les capteurs d'empreinte, vient de lancer un module d'authentification pour Android et Windows Phone se rapprochant des qualités du Touch ID de l'iPhone 5S d'Apple. Et affirme que ce sera une fonction standard sur les smartphones haut de gamme d'ici deux ans.

Apple a-t-elle encore lancé une nouvelle tendance en dévoilant un lecteur d'empreintes optimisé sous la forme du système Touch ID présent sur son smartphone iPhone 5S ? Le principe n'est pas nouveau mais le groupe de Cupertino a travaillé sur son fonctionnement pour le rendre plus efficace et réactif.

On notera qu'il n'est pas présent sur les tablettes iPad et iPad Mini Retina sans que les raisons en soient explicitées (usages, quantités disponibles du capteur biométrique...). Les observateurs s'attendent cependant à voir cette fonctionnalité se répandre sur les terminaux de la concurrence.


Touch ID sur l'iPhone 5S

HTC a commencé avec son modèle HTC One Max doté d'un lecteur d'empreintes au dos pour déverrouiller l'appareil ou déclencher des interactions, en fonction du doigt utilisé mais la phablet a été conçue avant l'officialisation de l'iPhone 5S et ne peut pas être considérée comme une réaction directe du fabricant.


Pour les autres, il faut d'abord essayer d'améliorer les technologies des capteurs d'empreinte pour disposer d'une solution proche de celle de Touch ID. Et une société peut les y aider : le spécialiste suédois Fingerprint Cards AB qui vient de lancer une solution pour les systèmes Android et Windows Phone.

Lecteur d'empreintes sur le HTC One Max

La société avait fait l'objet d'un étrange communiqué de presse annonçant son rachat par Samsung Electronics (alors vu comme une réponse du groupe coréen pour se doter au plus vite de ses propres solutions) avant que l'information ne soit démentie.

Effervescence dans le milieu des capteurs biométriques ? Toujours est-il que Fingerprint compte bien profiter de la visibilité apportée par Apple sur cette fonctionnalité dont son CEO Johan Carlstrom affirme qu'elle sera présente dans tous les smartphones d'ici trois ans, à commencer par le haut de gamme.

En proposant une solution optimisée pour Android, la société peut espérer intéresser les fabricants pressés de pouvoir proposer la reconnaissance d'empreintes sur leurs appareils, et avec Android présent dans 80% des smartphones écoulés chaque trimestre, les opportunités sont gigantesques.

La vision "si Apple l'utilise, les autres fabricants suivront" fonctionnera-t-elle dans ce domaine ? Les cabinets d'études semblent en tous les cas y croire et avancent une présence de cette fonctionnalité multipliée par 10 d'ici cinq ans.