www.youtube.com/watch?v=VtBn2dlVLv0&feature=player_detailpage

Les tornades évoquent généralement une force destructrice et impressionnante de la nature. Mais Peut-on s’en inspirer pour créer de l’énergie ? Il semble que oui.Produire de l’électricité avec des tornades

 

Un ingénieur canadien, Louis Michaud, a découvert un moyen de produire de l’électricité moins cher, une technique qu’il dit très efficace. Son invention : un "moteur à vortex atmosphérique" (Ou AVE)http://blogs-images.forbes.com/toddwoody/files/2012/12/avetec.pngL’AVE fonctionne en introduisant l'air chaud dans une station circulaire, après quoi la différence de température entre cet air chaud et l'atmosphère au-dessus crée un vortex - ou tornade contrôlée, qui entraîne à son tour plusieurs éoliennes pour produire de l'électricité.

Le tourbillon peut être arrêté simplement en éteignant la source d'air chaud.

Produire de l'électricité avec des tornadesLa Société Michaud, AVEtec Energy Corporation, signale que le système ne produit aucune émission de carbone, et n'exige aucun stockage d'énergie pour fonctionner, ce qui fait baisser le coût de l'énergie produite à seulement 0,03 $ US par kilowatt-heure.

"Le pouvoir d’une tornade est incontestable", s'enthousiasme Michaud, "Mon travail établit les principes d’une énergie propre sur une échelle sans précédent."

La chaleur nécessaire pour obtenir une mini-tornade serait fournie par une source de chaleur temporaire, comme un radiateur, ou de la vapeur. Une chaleur continue peut aussi être fournie par une source plus durable, comme la chaleur des déchets industriels ou l’eau de mer chaude.Produire de l'électricité avec des tornadesSelon les chiffres de l'entreprise, une centrale électrique fonctionnelle AVE avec un diamètre de 100 mètres (328-pieds) est capable de produire jusqu'à 200 mégawatts d'énergie électrique.

Pour l'instant, les efforts sont axés sur la production d'un prototype de 8 mètres (26 pieds), ce qui créera un vortex de 40 mètres (141 pieds)  avec un diamètre de 30 centimètres (11 pouces). Les éoliennes de 1 mètre (3,2 pieds) seront fabriquéés en partenariat avec le Collège Lambton, à Sarnia, en Ontario.

Ce développement reçoit une subvention du   Breakout Labs.