Une équipe de chercheurs de l‘Université de Bristol en Angleterre et l’Université de Queensland en Australie ont réussi à implémenter pour la première fois l’algorithme d’estimation de phase sans avoir à le simplifier. C’est une première importante en informatique quantique.

Déterminer si le qubit est porteur de tension ou pas

Un qubit est l’élément représentant l’information en informatique quantique. Son équivalent en informatique classique est le bit. Un qubit est un élément quantique (photon ou électron, par exemple) mesuré dans une base. Par exemple, on peut se demander si un qubit est un 1 ou un 0 en le mesurant dans une base 01 où 0 est l'état excité de l'électron contenant beaucoup d'énergie est l'état 0 est l'état fondamental qui un niveau d'énergie extrêmement bas (par souci de concision et simplification, nous omettrons d’utiliser la notation de Dirac qui est classique en la matière - cf. « Informatique quantique : 10 technologies qui vont transformer l’informatique »). On peut aussi se demander s’il est positif ou négatif en le mesurant dans la base + ou -. Déterminer la phase du qubit signifie que l’on mesure le qubit pour voir s’il est poteur de tension (s’il a une vélocité) ou pas.

Un pas de plus vers des ordinateurs quantiques pratiques

Jusqu’à présent, l’implémentation de l'algorithme estimant la phase de l'électron demandait de connaître le résultat des calculs à l’avance. C’était le seul moyen de simplifier les circuits pour obtenir quelque chose capable d’être fabriqué en laboratoire. Or, pour la première fois, les chercheurs ont pu créer un circuit quantique permettant de calculer le résultat de l’algorithme estimant la phase de l’électron sans qu’on le connaisse le résultat à l’avance.Le professeur Jeremy O’Brien, directeur du centre de photonique quantique à l’Université de Bristol a expliqué que ce papier et ces résultats étaient un pas important vers une utilisation pratique de l’informatique quantique et la création de simulations.