AMD travaille avec Sony sur un produit inédit. Décodé, cela signifiait qu'AMD est le fournisseur du processeur graphique de la PlayStation 4. Mais ce ne serait pas tout. AMD fourni un SoC à Sony, rassemblant un CPU x86 et un GPU Radeon, plus d'autres puces spécialisées (DSP, FPGA).

 

Le tout serait trop gros pour être fabriqué sur un même die. Sony et AMD a mi la techniques encore à l'état de prototype comme empilement 3D de plusieurs dies connectés via des TSV (Through Silicon Vias), ou l'interconnexion de plusieurs dies côte à côte via des plaques d'interposition (cf. Un standard pour les circuits assemblés en 3D).

Cette architecture apporte à la PlayStation 4 une puissance et une flexibilité pour évoluer tout au long de sa vie et proposer de nouvelles possibilités d'interaction aux développeurs de jeu. Masaaki Tsuruta, directeur technique de Sony Computer Entertainment, évoquait dans une interview en janvier dernier, la multiplication de capteurs, d'accéléromètres, un retour tactile plus raffiné, la réalité augmentée, etc.