https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=FWM_6HE3zF8

La société française Digiteyezer vient d’installer le premier photomaton 3D à Toulouse.

L’impression 3D est-elle réservée à une élite? A certains projets bien spécifiques ? L’immobilier est-il l’avenir de l’impression 3D ? Pas si sûr…

Spécialisé dans le scan 3D, la société Digiteyezer vient de proposer son système AlterEgo au centre commercial “Fashion Village” à Toulouse, dans le sud de la France. Un module baptisé EasyTwin modélise le visage de l’utilisateur en 3D.

Image de prévisualisation YouTube

Afin de matérialiser et de démocratiser cette activité, Digiteyezer s’est associée à Open Studio. Dans ce nouveau scan to print, une imprimante 3D est relié au module EasyTwin qui permet d’imprimer directement le visage du client une fois celui-ci parfaitement modélisé.

Il y a un an, quelques essais avaient déjà été tentés à Grenoble par la société Kis. Les visages pouvaient ensuite prendre du relief dans du verre ou être modelés dans une matière synthétique. Un reportage avait été consacré à cette innovation. Explications.

Image de prévisualisation YouTube

Dans le cas du photomaton 3D mis en place à Toulouse, les têtes imprimées sont disponibles en diverses tailles et sont composées d’un plastique ABS blanc. Le logiciel permet ensuite d’ajouter quelques accessoires comme des chapeaux ou des lunettes afin de personnaliser son impression.

Côté prix, la cabine devrait avoir de beaux jours devant elles puisqu’il faudra compter entre 15 et 30 euros pour sa figurine 3D selon la taille choisie.

Seriez-vous tenté par ce photomaton 3D ?

Crédit Photo : © Digiteyezer