http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=QGxNyaXfJsA

Cela fait presque trois ans déjà que la Darpa avait présenté son projet ARGUS-IS, un module de surveillance autonome équipé d'un oeil numérique affichant 1,8 gigapixels. Aujourd'hui l'agence en dévoile un peu plus au travers d'une vidéo.

ARGUS-IS se présente donc comme un module d'observation, une caméra d'une résolution de 1,8 gigapixels attaché à un drone pilotable à distance ou parfaitement autonome.

 

Le capteur est capable d'identifier, mais également de suivre le déplacement de tout objet de 15 centimètres depuis une hauteur de 20000 pieds (6km).Présenté comme l'un des capteurs disposant de la plus haute résolution au monde, il est actuellement capable de couvrir une surface d'observation de 16 km².Le secret du capteur réside en réalité dans l'assemblage de 368 capteurs de 5 Megapixels dans un optique télescopique. L'oeil numérique est ainsi capable de capturer simultanément les oiseaux en vol comme les humains présents au sol.Le système génère de la sorte 600 gigas octets de données par seconde, dont une partie est traitée directement à bord du drone et stockée pour un usage ultérieur. Il serait techniquement impossible de faire transiter l'intégralité des informations capturées vers un centre d'observation, c'est pourquoi en marge du matériel, la Darpa a mis au point le système " Persistics ", un logiciel d'analyse capable de sélectionner des cibles dignes d'intérêt et d'en suivre l'activité.Persistics est ainsi capable de suivre le déplacement de 65 cibles de façon simultanée avec une précision redoutable. Le potentiel de ce nouvel outil pour l'armée est indéniable, mais il pourrait également se révéler intéressant pour les divers organismes de sécurité ou encore d'espionnage.