Le professeur Hiroyuki Yano (source : TechOn!)

Le professeur Hiroyuki Yano de l’Université de Kyoto au Japon a présenté une technologie qui permet de rendre un papier transparent an ajoutant une résine. Le processus faciliterait la fabrication de substrats OLED transparents selon les propos recueillis par TechOn!.

Une résine acrylique mélangée à une pulpe de nanofibres

Le chercheur part d’une pâte à papier composée de nanofibres de 10 nm à 20 nm de large. Elle est plus résistance que l’acier, mais ne pèse que 1,5 gramme par centimètre cube. La pâte est ensuite traitée avant d’être imprégnée d’une résine acrylique qui va la rendre transparente.

Des performances intéressantes

Cette résine à un indice de réfraction (entre 1,52 et 1,60) proche de celui de la pulpe (1,57), ce qui permet d’atteindre cet effet de transparence qui ne change pas de beaucoup avec une augmentation de la température à 90°C, ce qui est un détail important pour une utilisation en masse.

Le papier transparent à une épaisseur de 100 µm et une transmittance de 87,8 % (un objet opaque à une transmittance de 0 %).