Des singes ressentent le toucher de leur bras virtuel

Un pas immense vient d'être franchi pour redonner de la mobilité aux personnes paralysées. Des scientifiques de l’université technique de Caroline du Nord, aux États-Unis, ont réussi à fixer un implant dans le cerveau de singes. La prouesse ? Cet implant leur permet de contrôler les mouvements d'un bras virtuel ET de sentir les objets que ce bras peut toucher.

Les scientifiques parlent d'une interface cerveau-machine-cerveau car ils traduisent les impulsions du cerveau en mouvement, et renvoie des infos sur la texture d'un objet au cerveau.

Sans la sensation de toucher, il est impossible de ne pas écraser ou au contraire d'échapper les objets que l'on veut saisir. Idem pour la marche, si on échoue à ressentir la nature du sol, on tombe tout le temps.

L'implant est directement fixé dans la partie contrôlant les mouvements de leur cortex. Avec cet implant, ils peuvent contrôler leur bras virtuel uniquement par la pensée. En retour, l'implant informe le cerveau sur la texture des objets que le bras virtuel peut toucher via des signaux électriques envoyés dans le cerveau.

Le but ?

Construire un exosquelette qui pourra permettre à une personne paralysée de se déplacer  par la pensée grâce à l'implant. Le directeur de recherche, le docteur Nicolelis

« Le patient sera capable d'utiliser son cerveau pour contrôler ses mouvements, mais ils pourront aussi avoir des sensations en retour de leur jambes, bras, et mains. »

Le plus dingue ?

Ils espèrent montrer cet exosquelette lors de la coupe du monde de foot en 2014 :

«  Lorsque l'équipe du Brésil entrera sur le terrain, nous voulons qu'elle soit accompagnée par deux adolescents quadriplégiques qui marcheront jusqu'au centre et qui taperont dans le ballon en utilisant cette technologie. »

J'espère sincèrement qu'ils y arriveront. Je n'ose même pas imaginer l'espoir que cette technologie peut apporter à ceux qui ne peuvent plus bouger. [Guardian]